L’Authorship est mort, vive le Publishership!

L’Authorship est mort, vive le Publishership!

Quand le chat n’est pas là, les souris dansent... Dans le rôle du chat, parti prendre quelques semaines de congés, Matt Cutts. Dans le rôle de la souris, John Mueller (photo), Trends Analyst chez Google, qui annonçait le 28 août dernier la fin de l’authorship.

Cette fonctionnalité permettait d’authentifier l’auteur d’un article ou d’une page sur un site web. Les données fournies et les attributs ne seront plus pris en compte par Google, ni affichées dans les résultats. Raisons invoquées : une « information (…) pas aussi utile à nos utilisateurs que nous l’avions espéré », (qui) « peut même distraire des résultats».

Après avoir beaucoup communiqué dessus, notamment avec Matt Cutts, et agité le monde du référencement, cette annonce peut sembler surprenante. Pas autant que cela en fait, au vu de la suppression importante des résultats en décembre dernier chez Google, puis la disparition totale de la photo des auteurs en août.

Désormais, les post Google Plus seront les seuls à être mis en évidence sur Google, avec un affichage dans les premiers résultats, agrémentés d’une photo ou d’un logo. Ceux qui assurent une présence régulière sur le réseau social de Google devraient être récompensés.

John Muller Trends analyst  Google

John Muller, Trends analyst de Google

Pour le référencement, Publishership supplante l’Authorship

Autre conséquence, le Publishership va prendre de l'importance. En effet, comme l’a confirmé John Mueller, la balise rel=publisher n’est pas affectée par sa déclaration, qui touche les auteurs (des personnes physiques), mais pas les pages Google Plus. Alors que la balise rel=author sert à identifier l’auteur d’un article ou d'une page web, la balise rel=publisher permet d’identifier d’authentifier l’auteur d’un site.

Les changements apportés par Publishership

Cette fonctionnalité provoque :
• Un affichage de type Knowledge graph sur la droite comme résultat de recherche sur le nom d’entreprise, avec le dernier post publié.
• Une certification qu’il s’agit la page officielle de votre site, avec le symbole à côté de l'URL.
• L’apparition du nombre de +1 dans vos annonces payantes, après avoir joint vos comptes Adwords et Google + et activé les extensions sociales pour vos campagnes.

Vers un Publisher rank ?

Pour la suite, cela devrait notamment amener :
• Une facilité pour écrire des contenus pour une entreprise, alors qu’auparavant l’Author rank rendait les situations difficiles pour les salariés ou autres ne passant pas toute leur vie dans une entreprise. Ceux-ci pouvaient écrire des contenus en leur nom propre.
• Sur le même principe de l’Author rank, rattaché à l’Authorship, sorte d’indice de réputation que Google attribuerait à un auteur en fonction de son expertise sur un sujet, peut être l’apparition d’un Publisher rank. Mais à l’heure actuelle, la firme de Mountain View semble encore en rodage…

Autant de questions pour la suite. Et vous, que pensez-vous de l’arrêt de l’Authorship ?

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire