Utilisez en priorité votre propre nom pour commenter sur les blogs

Utilisez en priorité votre propre nom pour commenter sur les blogs

Les commentaires sur blogs ou sites font résolument partie d’internet. Ils créent un réseau de communication, une interaction entre l’auteur et le lecteur. Mais s’ils permettent cela, la conversation engendrée peut devenir problématique. Alors que certains commentateurs apportent un avis éclairé ou remercient tout simplement l’auteur, d’autres n’hésitent pas à poser des liens sur le site, de façon manuelle ou automatique, dans l’unique but de booster leur propre popularité. Dans quel cas ces pratiques ces agissements sont considérés comme du spam par Google ?

Pour éclaircir la valeur de ces liens censés amener de précieux backlink, Matt Cutts, chef de l’équipe antispam de Google, a répondu dans une vidéo postée mercredi à la question d’un internaute américain :

Les guidelines découragent la signature dans les forums, est-ce de même pour les commentaires de blog ? Qu’en est-il si le site est pertinent et le commentaire approprié ?

Matt Cutts délivre deux conseils principaux pour une bonne utilisation de vos commentaires sur les sites et les blogs :

1.Commenter avec son vrai nom. Il faut mieux écrire avec son nom qu’avec une ancre exacte ou le nom d’une entreprise. Dans ce dernier cas, l’approche peut être perçue comme du marketing par la firme de Mountain View et être considéré comme du spam.

2.Ne faites pas de ces commentaires sur des blogs une stratégie globale de référencement. Si tous vos liens proviennent de commentaires, ceux-ci risquent également d’être regardés comme du spam.

Avec ces avis, Matt Cutts met implicitement en avant Google +. Google pousserait en fait les blogueurs à posséder leur propre profil. En effet, écrire avec son nom fait appel au profil lié à l’Authorship.  Volonté plus ou moins caché de la firme de Moutain View : mettre en avant les commentaires judicieux et leurs auteurs. Cela conférerait une autorité plus grande aux contributeurs sur le sujet en question.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire