Avec Hummingbird, quels changements pour le référencement naturel ?

Avec Hummingbird, quels changements pour le référencement naturel ?

Nom de code : Hummingbird (pour colibri). Après la mise en place de l’infrastructure de Google Cafféine en 2010, concernant le crawl et l’indexation, Google dévoile en octobre dernier, ce changement d’algorithme. Quelques mois plus tard, les SEO n’ont pas vu de changements majeurs sur leur référencement. Et pourtant…

Sa dénomination fait penser à la rapidité et à la précision de cet oiseau-mouche. Hummingbird est une réécriture de l’algorithme. En analysant la relation de pertinence entre les mots, il interprète et répond rapidement à une question. Ce drôle d’oiseau donne des résultats plus précis aux moteurs de recherche de Google. Surtout, il va au-delà des mots clés pour tenter d’interpréter les requêtes des internautes. S’adaptant en cela au développement des mobiles et de la recherche vocale.  Google va ainsi analyser les requêtes proches du langage courant, ou requêtes conversationnelles.

L’idée de croisement de l’information trouve ses sources dans l’achat par Google en 2010 de la société Metaweb Technologies, experte dans l’enrichissement de bases de données. Un élément important de ce brevet : l’analyse de la requête de l’internaute ou  « query reviser engine ». Prenons l’exemple de l’auteur de cette innovation. L’internaute demande :

Quel est le meilleur endroit  pour trouver et manger une pizza à Chicago ?

L’algorithme va donner au mot « endroit », trop imprécis, le sens de « restaurant ». En effet, tout en conservant le sens de la demande de l’internaute, ce nom offre un meilleur résultat pour la requête.

GG humingbird

Comment Google fait–il cela ? L’algorithme analyse les liens avec les autres mots de la requête.  Il prend également en compte le nombre d’internautes qui parlent dans ces mêmes termes d’endroits où manger les pizzas. Et de ceux qui usent de ces termes pour rediriger vers des contenus sur cette thématique.

Hummingbird : quels changements pour le SEO ?

Si les SEO n’ont pas perçu de changements importants quelques semaines après le lancement d’Hummingbird, cette mise à jour va les amener à s’adapter. Hummingbird constitue en effet une innovation majeure dans l’histoire de la firme de Mountain View.  D'après Amit Singhal, vice-président de Google, entre 10 % et 20 % des requêtes effectuées sur Google seraient concernées.

> Longue traine :

Historiquement, les mots clés constituent une des bases du SEO. Ceux-ci devront être repensés dans une stratégie plus large. Plus que jamais, les longues traines devront être utilisées pour répondre efficacement à la requête des internautes. Ces mots clés ciblés rapportent a priori peu de trafic, mais s’adressent explicitement aux personnes intéressés par le produit/service que vous vendez. Vous pouvez ajouter une localisation, le type de produit, la marque, préciser si c’est pour un homme ou pour une femme…

> Enrichissement des données

Afin de répondre au mieux à la signification de la requête, Google prend également en compte l’enrichissement des données. A l’heure où les entités et non plus les simples mots clés permettent à Google de répondre au requêtes, il faut désormais aider le moteur à trouver les indices lui permettant d’exploiter le sens complet de la requête. Indiquez à Google votre localisation, les marques que vous vendez…

> Google Plus

Confronté à des techniques de spam, l’algorithme de Google prend moins en compte qu’auparavant les mots clés et les backlinks reçus. Désormais, les critères sociaux, pour exprimer un vote de satisfaction, sont davantage mis en valeur. Google Plus a ainsi certainement été créé autour d’Hummingbird.  Optimisez son profil Google Plus permet de vous positionner favorablement dans les résultats de Google. De plus, la qualité de vos intervenants va aider Google à comprendre la thématique de votre site. Cela vous mettra davantage en avant dans les résultats affichés par le moteur de recherche.

De manière générale, les sites au contenu de qualité, sans spinning content, ou sans réécriture améliorée, pourraient tirer plus facilement leur épingle du jeu. Il ne faut pas oublier que Google fait apparaître dans ses réponses une partie de l’article. Il prend comme ancre le lien vers votre nom de domaine. A vous d’avoir des informations suffisamment étayées, structurées, et uniques, pour qu’à terme, l’internaute vienne régulièrement visiter votre site.

Et vous, que pensez-vous des changements amenés par Hummingbird ?

1 réponse

  1. GACHET
    Bon article. Les SEO vont (encore) devoir s'adapter avec Hummingbird

Ajouter un commentaire